Dernière ligne droite avant...

 

1 décembre 20

INFOS XPRESS===
Depuis la semaine passée, la librairie accepte les Chèques LIRE… !
==================================>>>

Chères et chers,

 

Voilà.
2 ans ont passé aujourd'hui et la librairie est devenue une caverne d'ali-baba (c'est moi)…

 

Après ce confinement qui n'a pas exactement voulu dire son nom, les librairies réouvrent, dont la Palpitante.
Enfin, elle essaye !
Empêtré dans une réorganisation totale et micro-titanesque, voilà que je me suis faut avoir et le bazar a totalement envahi la librairie !

 

Bon, c'est l'histoire de quelques jours encore, mais j'espère que vous serez indulgent.es sur cela… et si la palp' est devenue labyrinthique c'est pour mieux vous offrir du choix, en tout genre, tous rayons, tous prix (littéraires ou financiers!). (et de gros et beaux arrivages se pointent dès cette semaine…)


Alors…

Beaucoup commencent à me contacter pour faire des commandes de fin d'année.

 

C'est en effet maintenant, et jusque la fin de semaine prochaine (12/12), qu'il faut le faire si vous voulez être à peu près sûr.es de les avoir d'ici la date fatidique du p'tit Jesus Noël…
sinon faudra faire des Bons Cadeaux !;) (ce qui est tout a fait faisable et évite pas mal d'impairs !)

 

Sachant que j'envoie les commandes tous les samedis soirs pour réception entre le mercredi et le vendredi suivant.

 

Je sais que je ne suis pas aussi performant que certains multi-milliardaires et autres dont le métier est la logistique de colis, quel qu'en soit le contenu, ni même qu'une librairie de 600 m2 et 15 employées d'une ville de 100 000 habitants par exemple. Cependant, j'espère parvenir à vous servir au mieux de mes limites, en espace de stockage et de fonds, de nombre de bras (2), comme en trésorerie…

 

Je découvre depuis deux ans, qu'être libraire en village c'est compiler tous les métiers de la librairie, de magasinier à caissier en passant par le conseil et le rayonnage. (je mets aussi parfois un peu trop de côté les métiers administratifs… et les papiers s'entassent… mais je paye tous mes fournisseurs en temps et en heure !)

 

Ce mois confiné, j'ai principalement été magasinier, et c'était dur, notamment car la boutique est peu adaptée pour cette intensité là et faire toute la journée de l'ordinateur n'est pas amusant. (pis que j'avais mis la boutique sens dessus dessous!)

 

Mais je vous remercie pour ces commandes qui auront permis de payer en grande partie les fournisseurs ce mois de novembre…

 

Pour finir, et je vous laisse tranquille jusque janvier, j'aimerais attirer votre attention sur le stock de la librairie, le cœur du métier avec le conseil. Le fonds, pour être précis…

 

Dans ces prochaines semaines qui risquent d'être intenses, je voudrais vous inviter, sinon inciter fortement, à faire des découvertes, à offrir et vous offrir, des livres, des éditions qui vous seraient inconnues, et qui sont dans ce stock… à venir et prendre le temps, une fois le rituel hydro-alcoolique effectué, de fouiner les rayons, feuilleter, tenter, se laisser tenter, à faire avec ce qui est là… Sans oublier, et c'est un principe de la maison : si ce que vous avez acheté vous tombe des mains, vous ennuie profondément, ou vous l'aviez déjà : ramenez, on échange ! (sauf en cas de tâche de chat, ou griffes de café… bien entendu !)

 

Voilà.

 

Ah, oui, vous verrez certainement des nouvelles têtes à la boutiques, des ami.es venus prêter main forte à faire des bips, et une apprentie libraire qui tiens absolument à venir chez les fous ! merci à elles et eux !

Allez,

d'ici à se voir, à échanger sur des livres et autre,

 

je vous salue bien, avec la crampe de la scie sauteuse et la tendinite visseuse !

 

Raphaël, votre dévoué autant-qu'il-peut libraire…

 

 

Retour