En mai, fais bien ce que tu peux, surtout...

 

17 mai 21

Derrière la porte bien lové

Le chat regarde la pluie tomber

la librairie un jour de mai.

 

Amies, amis, lecteurs et lectrices, camarades au palpitant bien en place,

 

cette petite lettre d'info du joli mois de mai qui démarre donc sous la double météo printanière.

 

Les horaires habituels ont repris depuis le 1er mai, soit du mardi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 14h30 à 18h30/19h00.

 

Le 3615.lapalpitante.fr pour réserver des livres qui sont en stock, ou pour vérifier avec moi les erreurs de stock… est de nouveau en service, après avoir brûlé dans l'incendie d'OVH à strasbourg (si des données peuvent brûler ? Apparemment oui!).

 

Et sinon, donc, pour faire simple : rien de spécial n'est prévu ce mois-ci à la librairie.

 

Sinon que le quotidien des rayons, la joie de les voir fouillés, de vous y recevoir toujours plus nombreuses et nombreux, venant d'ici voire de là…

 

Dans ce quotidien, cependant, j'accueillerais aussi cette semaine quelques jours une stagiaire en formation librairie, Chloé, qui projette avec sa mère d'ouvrir une nouvelle librairie à Monestier de Clermont. Du livre ! Du livre !

 

Si vous n'avez pas pas pu venir à la rencontre avec Wendy Delorme le 8 Avril (bon, personne n'a pu, on n'a pas pu la faire…) je vous invite à réécouter l'émission que nous avons faite ensemble et qui est un format assez plaisant. Qui, dans l'absolu ressemblerait à ce que sont les rencontres à la librairie, hélas, vos questions en moins… bientôt, bientôt !

 

Pour l'émission, c'est là : un moment palpitant avec Wendy Delorme.

 

Il y a d'ailleurs sur la page des moments palpitants d'autres enregistrements publics des rencontres et autres concerts des années passées.

 

En ce moment je vous offre aussi d'écrire un mot d'amour, ou du moins d'en demander un, à une personne dont vous avez l'adresse, Le Tripode offre la carte, la Palpitante le timbre. Encore et toujours relativement aux Lettres non-écrites de David Geselson, dont je vous ai déjà parlé et qui continue de nous remuer…

 

Puisque le printemps nous invite tout de même un peu au début des saisons de flemme, et que l'actualité politique à venir va nous rabâcher les oreilles à savoir quel papa ou quelle maman doit diriger au destin de la nation, que le camp de la peur va encore sortir ses oripeaux, démarrons donc une campagne électorale qui a du sens : Paresse pour Tous ! Un roman jubilatoire et haletant autour de la figure flegmatique d'un économiste prix Nobel proposant rien de moins que la semaine de 15h !

Toujours aux éditions du Tripode, mon chouchou, on le saura.

 

En bande dessinée, ce mois a vu paraître deux petits bijoux bien différents, tout d'abord une biographie de George Sand, aux éditions Delcourt, dans le sobre et le simple, le détail et la joie poétique et amoureuse de cette dame dont finalement, on ne connait surtout que le nom des amants… C'est faire fi de beaucoup de ses engagements… Servie par un dessin dynamique, c'est une lecture recommandée.

 

Une histoire noire, policière sans inspecteur bravache ou héros, avec des personnages pris dans les mailles d'intrigues à tiroir, de sombres dessins servant les intérêts de vilains personnages, comme d'habitude, Iwan Lepingle et son dessin ciselé, ses ambiances monochromes étranges… Chaque album est une réussite au scénario toujours à lame de fond politique… Esma aux éditions sarbacane.

 

Souvenirs d'enfance pour les quarantenaires dont je suis, des heures de boucles de lapins bleus, de synthétiseur d'une autre galaxie, de prince sans biens et en blue jeans, de hérisson qui piquait qui piquait… ouais… Emilie Jolie dans sa version musicale originale est reparue accompagnant un livre d'aquarelles bien sympathiques… Mazette, que ne l'ai-je offert à une petite de mon entourage, me voilà à chanter à tue-tête que je m'appelle Émilie Jolie… Ça m'apprendra !!

 

Pour contrecarrer cela, j'ai pu me procurer quelques exemplaires de fin de stock du petit ABCdaire d'Edward Gorey, Les enfants fichus, toujours, désolé, au Tripode. Un album horriblement amusant qui nomme la triste et souvent maladroite mort de 26 pauvres orphelins. À ne bien sûr pas mettre en toutes les mains, sinon tranchées… Sans Gorey, pas de Tim Burton… Dont l'album, bilngue, La triste fin du petit enfant huître descend très clairement de cet ABCdaire, dont je vous imprimerais la version anglaise du texte pour tout achat ;) Le titre anglais, The Gashlycrumb Tinies se traduirait plus ou moins par les petites miettes grinçantes… comme ces miettes qui gênent dans le lit de l'ogre après le petit déjeuner… triste sort des orphelins de l'époque Victorienne ?

 

Et depuis aujourd'hui la Palpitante est bien contente d'accueillir dans ses rayons le livre d'Emmanuel Leenhardt, La Théorie Stupide du Pr. Lepantois, édité par Puits'Art. Les réflexions pas si stupides d'un Ignatus* de campagne sur la vie, les autres et comment en faire quoi, peut-être. J'avais eu l'heur il y a quelques temps d'en lire le tapuscrit et de m'en être délecté. Grinçant, philosophique, à découvrir…

*Ignatus J. Riley, personnage du roman de John Kennedy Toole, La conjuration des imbéciles.

 

Voilà pour quelques revues de livres du moment, avec toujours bien sûr, des nouveautés dans chaque rayon ! Pis aussi des pas nouveautés…
Et sinon, RDV le 26 juin pour la broc / braderie de la Rurale, organisée par Mixages à laquelle la Palp' va participer !!!
 

Et pour finir, concernant le déménagement envisagé… on espère des avancées tout vite… Si il y a du nouveau avant la fin mai, je vous le ferais savoir : champagne et cartons ! (Je fournis… les cartons !!)

 

À tout bientôt, au plaisir de vous retrouver dans la minuscule librairie du bout de la place…
Prenez soin de vous !
 

Raphaël

 

-- 
--
---- 
La Palpitante
Librairie à Mens
livres neufs et d'occasion, de toutes formes
rencontres, lectures et tout et tout.
----
41 place de la Halle - 38710 Mens
www.lapalpitante.fr
04 56 55 23 08
====
Gencode : 3025597646407

 


 

 

 

 

 

Retour